8, 08, 2022
spot_img

Dernières bières :

Chimay rouge : Ses caractéristiques complètes

La Chimay rouge reste une bière trappiste d’origine belge, fabriquée par les moines de l’abbaye Notre-Dame de Scourmont. Avec une magnifique robe brune et des arômes naturels, cette bière ne laisse personne indifférente et donne l’envie d’y goûter. De plus, la boisson porte le prestigieux label « Authentic Trappist Product » qui garantit son identité monastique. Pour éliminer davantage d’informations sur ce produit, nous vous invitons à parcourir les différents paragraphes de cet article.

Où acheter cette bière ?

Toutes les caractéristiques de la Chimay Rouge

Les bières de Chimay demeurent des authentiques boissons brassées dans un monastère trappiste sous la supervision des moines. Parmi ces bières, la Chimay rouge reste la plus ancienne. Cette dernière se distingue par des caractéristiques précises. Découvrez les plus importantes dans le tableau ci-après :

RecetteMalt d’orge, blé, sucre et houblon
Type de bièreDubbel
Première apparitionEn 1863
Pays d’origineBelgique
CouleurAmbrée
Taux d’alcool7%
GoûtCrémeuse, légèrement amer
BrasserieAbbaye Notre-Dame de Scourmont

Ses déclinaisons et variantes

La Chimay rouge représente la toute première bière fabriquée et mise sur le marché par les moines de l’abbaye de Scourmont. Cette clarification semble importante pour éviter toute confusion liée à la sœur jumelle de cette boisson : la Chimay dorée. En effet, les moines ont commencé la fabrication de la Chimay rouge et de la Chimay dorée à la même époque. Cependant, cette dernière n’était pas commercialisée. Seuls les pères trappistes la consommaient pour leurs propres plaisirs.

Étant donc la plus vieille des bières de Chimay officiellement vendue, la Chimay rouge bénéficie d’une autre appellation : « Première ». Ce surnom demeure le nom le plus célèbre de la boisson en bouteille de 75 cl. D’ailleurs, vous le verrez bien marquer sur l’étiquette de cette bouteille. En plus de ce format, vous trouverez le produit en contenance de 33 cl, 1,5 litre et fût.

Description

En plus de « Première », la Chimay rouge s’appelait aussi « bière de santé » ou « boisson hygiénique » à ses débuts. Ces surnoms viennent du fait que cette boisson posséderait des effets médicaux bénéfiques pour la santé. En réalité, certains écrits montrent à l’époque que des gens doivent leur guérison à la Chimay rouge. Cela constitue sans aucun doute un amalgame des moines en ce temps.

N’oubliez surtout pas que le surnom le plus connu de la boisson reste « Première » parce qu’elle représente la toute première bière brassée par l’abbaye de Scourmont. En grande ou en petite bouteille, la Chimay rouge demeure stable et porte une magnifique robe ambrée ou brune aux reflets de cuivre/rubis, surmonté d’un épais blanc cassé. Consommée à la température optimale comprise entre 10 et 12 °C, la boisson dégage d’excellents arômes de caramel, de fruits noirs et d’abricot.

Avec son goût fruité, d’épices (clou de girofle, muscade) et de torréfaction (pain grillé, banane mure), la Chimay rouge vous donne une sensation agréable au niveau des papilles.

Distinction et récompense de la bière

La Chimay rouge reste l’un des rares breuvages au monde qui bénéficient de la labellisation Authentic Trappist Product. Une bière obtient cette reconnaissance si les conditions ci-dessous demeurent respectées :

  • La bière doit provenir d’une abbaye : La Chimay rouge est fabriquée dans les cuves situées en plein cœur du monastère de Scourmont ;
  • Seuls les moines doivent brasser la bière ou assurer la supervision de leur processus de brassage : les moines de l’abbaye de Scourmont gardent un œil sur l’ensemble des étapes de production des Chimay rouge ;
  • Les bénéfices de la brasserie doivent profiter à l’abbaye et les excédents reversés à des œuvres sociales : ceci permet aux moines de subvenir à leurs besoins et d’aider les personnes en difficulté.

Ces différentes caractéristiques ont valu à la Chimay rouge non seulement l’appréciation des consommateurs, mais aussi et surtout une certification des experts. Ces derniers n’ont d’ailleurs pas manqué de lui attribuée différentes distinctions au fil des années.

Le prix de vente de la Chimay rouge

Les bières trappistes et plus particulièrement la Chimay rouge restent très appréciées dans le monde. Cette boisson est disponible sous différentes bouteilles et les prix varient essentiellement en fonction du format ou du volume de la contenance. Voici quelques estimations:

  • Pour la Chimay rouge de 33 cl, vous allez débourser entre 2 à 2,65 euros ;
  • Vous pouvez acheter aussi des packs de 6 pour les bières en bouteilles de 33 cl à partir de 13,5 euros ;
  • Pour les bouteilles de 75 cl, les prix varient également entre 4,70 et 5,73 euros ;
  • Pour une grande occasion, vous pouvez vous offrir un fût de Chimay rouge entre 30 et 50 euros.

Retenez tout de même que ces prix pourraient différer selon les buvettes et les bars. L’idéal reste donc de commander votre bière sur le site officie de la brasserie.

Histoire de la Chimay rouge

L’histoire de la Chimay rouge remonte en 1850 où un groupe de 17 moines de la Trappe de Westvleteren commence à défricher une terre offerte par le Prince Joseph de Chimay. Le village de Chimay se trouve en Belgique à quelques kilomètres seulement de la frontière française. À travers ce geste, le Prince invitait les moines à fonder une abbaye sur son territoire. L’objectif au départ consistait à relancer l’agriculture et à créer d’emplois dans la localité.

Dès les années 1862, les moines commencent la production de leurs premières bières. Ces premières boissons étaient destinées à la consommation personnelle des pères. C’est en 1863 que les moines produisent pour la toute la première fois la Chimay rouge en respectant les normes monastiques d’un brassage naturel et d’une fermentation haute suivie d’une nouvelle fermentation en bouteille.

La Chimay rouge demeure donc la plus ancienne bière produite et mise sur le marché par l’abbaye. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, les Allemands occupent le monastère et détruisent la brasserie. Toutefois, les pères trappistes vont reprendre possession des lieux après la guerre. Ils recréent à nouveau leur industrie de fabrication de boisson. Depuis lors, la brasserie se trouve toujours dans l’enceinte du monastère de Scourmont.

Retenez également que la Chimay rouge tire son nom de sa capsule. Plusieurs personnes pensent que ce nom vient de la couleur de la belle robe acajou du breuvage. Cela n’est pas vrai. En effet, les moines choisirent le nom de la Chimay rouge en référence à la coloration rouge des capsules utilisées pour fermer les bouteilles.

Ingrédients de la Chimay rouge

La Chimay rouge reste une bière au goût unique. Cette saveur particulière s’explique par la rareté et l’unicité de la levure et l’eau utilisée pour le brassage. En effet, les moines produisent la Chimay rouge avec de l’eau issue d’une nappe phréatique située juste en dessous de l’abbaye Notre-Dame de Scourmont. Ainsi, la qualité de cet ingrédient capital de la bière demeure fréquemment contrôlée par des laboratoires sur place et extérieurs.

Pour ce qui concerne la levure, elle provient des souches de levure unique au monde. Celle-ci reste uniquement utilisée pour le brassage des bières Chimay. L’origine de ces souches de levure remonte à 1948. Elles sont cultivées et isolées pour la première fois en cette année par le père Théodore. Pour éviter de perdre ce trésor, les moines procèdent aujourd’hui à la conservation des levures en question dans différents endroits y compris à l’extérieur de l’abbaye. Outre ces deux ingrédients de base, la Chimay rouge contient du malt d’orge, du blé, du sucre et du houblon.

Latest Posts

A ne pas manquer :

Restez connecté

Bons plans, astuces et promos. Restez informé !